SDRP : le syndrome dysgénésique
et respiratoire du porc

Le Syndrome Dysgénésique et Respiratoire Porcin, ou SDRP, est une maladie difficile à identifier car elle peut occasionner un ensemble de symptômes plutôt variés, perturbant la reproduction des truies et la viabilité des porcelets nouveaux-nés, ou se traduisant par des troubles respiratoires chez les porcs en croissance avec une dégradation de la conversion alimentaire, des croissances et du taux de pertes. La maladie est parfois grave, mais le plus souvent insidieuse en abaissant les défenses naturelles des animaux avec des conséquences économiques importantes. Elle est présente dans le monde entier, en France et en particulier en Bretagne.

Nous contacter

Gros plan sur porcelets
Porcelets

La transmission
de la maladie

Le virus à l’origine du SDRP ne se multiplie que chez les suidés (porcs, sangliers, etc…). Ces derniers seront donc la cause de la transmission de la maladie par contacts directs entre animaux. Mais le virus peut aussi être transmis, par des objets contaminés au contact des animaux. Des personnes peuvent encore le transporter, au niveau des vêtements ou des mains par exemple, de même que des mouches, des rongeurs ou des animaux familiers. Enfin, l’air peut aussi véhiculer ce virus, surtout par temps froid et humide. De très faibles quantités de virus suffisent à infecter des animaux par certaines voies. C’est le cas chaque fois que la barrière de la peau est franchie, donc en particulier lors d’injections. Un animal a très souvent du virus dans le sang. À l’occasion d’une injection, l’aiguille se trouve souillée, et lorsqu’elle est utilisée pour un autre animal, elle transporte une quantité de virus suffisante pour le rendre malade à son tour. L’injecteur IDAL® est sans aiguille et annule tout risque de transfert du virus d’un animal à un autre, comme peuvent le faire les aiguilles qui pénètrent profondément dans le muscle.

Prévenir le SDRP avec l’IDAL®

La maladie s’entretient dans un élevage et ses conséquences sont plus graves lorsque le virus est directement transmis des truies à leurs propres porcelets. Pour lutter contre ce type de déstabilisation, il est important de pouvoir intervenir en une fois sur une proportion importante des animaux d’un même élevage. Grâce à l’injecteur intra-dermique IDAL®, de telles opérations de masse sont rendues possibles dans un confort de travail bien meilleur pour l’éleveur, et en minimisant le stress des animaux en comparaison d’une intervention par voie intramusculaire.

Les avantages de l’IDAL®
Injection porcelet avec l'IDAL® 3G